31 octobre 2012

Pourquoi des nouvelles?

- Dis, Faby, c'est quand que tu écris un roman?

Cette question, je l'entends régulièrement. Famille, amis, tout le monde attend de moi que je me mette sérieusement à écrire.

Parce que des nouvelles, n'est-ce pas... Tandis qu'un roman, ça, c'est du lourd! C'est ce que font les vrais écrivains. Est-on un écrivain tant qu'on n'a pas écrit un roman? C'est un peu ce que j'entends dans les bouches au demeurant amicales qui m'entourent.

Et moi je m'entête à écrire des nouvelles. Je n'ai pas dit que je n'écrirai pas de roman (ne jamais dire "fontaine, je ne boirai pas de ton eau")

Mais pour le moment, des nouvelles, encore des nouvelles, rien que des nouvelles.

Quand je pense qu'avant 2007 (date de ma naissance "littéraire"!), des nouvelles, je n'en lisais quasiment jamais! Des romans, ça oui, mais des nouvelles, une par-ci par-là, un peu par hasard...

Bien sûr, depuis 2007, je me suis rattrapée! Je lis beaucoup de nouvelles... et des romans aussi!

Pourquoi j'écris des nouvelles? Je ne sais pas. Cette nuit, au creux d'un moment d'insomnie, j'ai tenté de répondre à cette question. Je ne me souviens pas de la réponse, j'ai dû me rendormir à ce moment-là!

Par facilité? Moins de travail, plus de souplesse dans la gestion du temps d'écriture? Oui, sans doute. Mon emploi du temps ne me laisse pas de longues plages horaires à consacrer à l'écriture.

Pour le plaisir d'aller à l'essentiel? Ne pas s'embarrasser de détails, de descriptions, tracer en quelques mots une atmosphère, un personnage? Oui, certainement. J'ai pris goût, au fil de mon "apprentissage", à serrer au plus près des mots le fil de mon histoire. Evoquer, suggérer, esquisser, voilà des actions qui me tiennent à cœur.

Je n'ai aucune connaissance en peinture mais j'aime ces tableaux qui donnent à voir le minimum : l'univers du peintre est là, en quelques touches de couleurs qui laissent imaginer un paysage, quelques silhouettes, une lumière. Inutile de forcer le trait en détails inutiles, l'essentiel est là, un instant capté, unique et éphémère.

morisot1883, Les Quais à Bougival. Berthe Morisot

Et vous, roman ou nouvelle? Quel est votre format préféré?

 

 

 

Posté par fabeli à 09:48 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

17 octobre 2012

Deux filles à lire...

Deux filles, que je viens de lire l'une après l'autre.

Deux filles qui jouent avec les mots, qui jouent au milieu des mots.

Deux filles qui plantent le décor en quelques phrases, esquissent à l'encre un univers, un personnage, une scène.

Deux filles qui laissent les princesses à leurs contes et parlent de vous, de moi, du monde tel qu'il va. Pas vraiment bien, n'est-ce pas?

Deux filles, Annie et Alexandra, deux styles, deux voix d'écriture.

Pour Annie, le ton est plutôt doux, parfois chuchotant, comme le ressassement des pensées de ses personnages. 3 histoires tissées avec finesse autour de la solitude. Je me laisse bercer par les mots, je m'approche d'une femme ou d'un homme au creux du jour ou de la nuit et soudain tout bascule. Les sentiments déchirés font surface et me laissent au bout de la page, avec en bouche une saveur douce-amère.

J'ai beaucoup aimé la nouvelle intitulée "Sous le pommier", dont les mots tourbillonnent comme les feuilles d'automne emportées par le vent.

Pour Alexandra, le ton est plus vif, le rythme des phrases plus tendu. Les mots claquent à vif, à cru. 5 histoires de femmes emportées dans un tourbillon de sentiments. Je me laisse embarquer au fil des pages, je découvre 5 portraits de filles au destin contrarié; ça chiale, ça crie, ça déborde de vie, d'amour, de haine. C'est humain et ça prend aux tripes sans détour.

Mes 2 nouvelles préférées : "Face à face" et "Ma brave dame"

 

Je connaissais déjà Annie, et j'ai retrouvé avec émotion ce ton si particulier qui la caractérise.

J'ai découvert Alexandra dont c'est le premier recueil publié (sûrement pas le dernier).

Deux filles lues avec un égal plaisir dont les recueils de nouvelles sont publiés chez Emoticourt.

 AS CT


 

 

 

Posté par fabeli à 11:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 octobre 2012

Un peu de moi

Je suis née en 1963 et je vis à Pau, dans le Sud Ouest.

En 2007, j'ai enfin décidé de consacrer ouvertement à l’écriture le temps volé par ailleurs. Tôt le matin ou tard le soir, je cuisine la réalité à ma façon pour écrire des nouvelles.

Depuis 2009 je fais partie de l'association littéraire des "Noires de Pau".

 

 

Posté par fabeli à 08:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
10 octobre 2012

Kobo ça va?

Ce matin, juste après ma séance d'ostéopathie, j'ai acheté une liseuse. Aucun rapport entre les 2? Si! Grâce aux mains agiles de l'ostéopathe je peux enfin marcher et donc accéder au magasin détenteur de l'objet! Parce qu'avant d'acheter, je voulais voir et toucher. J'ai vu, j'ai touché, j'ai acheté.

Une liseuse? Pourquoi faire? Ben pour lire!

Je vous entends d'ici : "Pfff! Encore une qui veut la mort des livres papiers et des libraires!"

Non,non, non! Je ne veux la mort de personne, moi! Je veux juste lire des livres qui n'existent pas en livres papiers.

Et puis je veux aussi lire des manuscrits (enfin, des tapuscrits!) amicalement confiés à mes yeux intraitables ou bien relire certains de mes projets d'écriture bien confortablement installée sous ma couette (l'hiver arrive!) en buvant une tasse de thé vert.

La voilà, ma nouvelle copine!

kobo glo noir

Et sur les étagères vituelles de ma nouvelle bibliothèque (au moins celle-là restera peut-être toujours bien rangée!... Pas comme l'autre!), pour le moment, il y a 4 recueils de nouvelles publiés chez Emoticourt et un mode d'emploi que je vais lire attentivement!

Et vous une liseuse, vous y pensez?

 

Posté par fabeli à 22:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

"Ici, on aime" on en parle...

Ici ou là, on parle de mon recueil de nouvelles "Ici, on aime".

Je regroupe les liens dans ce billet, histoire de les avoir sous la main!

 

L'avis de Liliba

 

Une page blanche sur Mot Compte Double 

présentée par Frédérique Trigodet

 

Un avis de lecture d'Emma Cart tanneur  sur Babelio

 

Un avis de lecture de Lorraine, sur son blog

"Les cahiers du soir de Lorraine"

 

L'avis d'Alexandra Bitouzet

 

Posté par fabeli à 08:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]